Write for Rights Write for Rights Écrivez une lettre, changez une vie !

Il y a 20 ans, un petit groupe de militants et militantes en Pologne a décidé de mener pendant 24 heures un marathon d’écriture de lettres à l’occasion de la Journée des droits humains, le 10 décembre. L’idée a fait son chemin et de plus en plus de sympathisant·e·s d’Amnesty International se sont joint·e·s à cette action pour soutenir chaque année dix personnes et groupes qui sont emprisonné·e·s à tort ou menacé·e·s.

C’est ainsi que la campagne « Write for Rights » est devenue le plus grand événement en faveur des droits humains au monde. De 2.326 lettres en 2001, la campagne Write for Rights est passée à 4,5 millions de lettres, tweets, signatures et autres en 2020. Ses participant·e·s utilisent le pouvoir des mots pour se rassembler derrière un objectif commun : soutenir des êtres humains, où qu’ils soient dans le monde.

Ensemble, ils·elles ont contribué à transformer la vie de plus de 100 personnes grâce à cette campagne annuelle en les libérant de la torture, du harcèlement ou d’un emprisonnement injustifié. Faire partie d’une communauté aussi puissante a également changé leur propre vie.

Rejoignez-les. Écrivez une lettre, changez une vie – y compris la vôtre.

 

RESULTAT RECORD EN 2021

En décembre 2021, nous nous étions mobilisés pour 10 personnes du monde entier dont les droits humains ont été bafoués.

Nous avons atteint un record avec cette dernière édition car nous avons récolté 12.811 actions au total, soit 10.275 signatures aux 10 pétitions différentes, 2.123 lettres et 413 cartes de solidarité.

Un autre record en 2021 est celui des évènements organisés par des activistes au Luxembourg : 19 marathons d’écriture des lettres ont eu lieu aux alentours du 10 décembre partout au Grand-Duché. À l’échelle mondiale, toutes les actions n’ont pas encore été comptées mais nous en sommes actuellement à plus de 4.500.000 signatures, lettres et cartes.

Nous avons déjà reçu une première bonne nouvelle suite à la campagne 2021 : le 24 mars 2022, Bernardo Caal Xol du Guatemala a été libéré du centre pénitentiaire de Cobán pour bonne conduite après plus de quatre ans de détention. Le recours de ses avocats n’a néanmoins pas encore été traité. Pour en savoir plus, cliquez ici.

decouvrir l'impact et les activites autour du monde

 

LES PERSONNES MISES EN AVANT LORS DE WRITE FOR RIGHTS 2021

 

COMMENT SE MOBILISER DANS LE CADRE DE WRITE FOR RIGHTS ?

Il y a de nombreuses façons de se mobiliser dans le cadre de Write for Rights. Choisissez celle qui vous convient et faites la différence dans la vie de ces 10 personnes et groupes. Chaque action compte !

ÉCRIRE UNE LETTRE AUX AUTORITÉS

Envoyez une lettre à la personne disposant de l’autorité nécessaire pour aider à faire changer les choses (roi/reine, président·e, responsable de la police...). Voir les modèles de lettres

ENVOYER UN MESSAGE DE SOLIDARITÉ

Les messages de solidarité et d’espoir adressés aux personnes dont les droits humains sont bafoués sont tout aussi importants que les lettres aux autorités. Plus d'infos sur les fiches informatives

 

COMMANDER LE KIT D'ACTION GRATUIT

Nous voulons vous aider à devenir défenseur·e·s de celles et ceux qui ont besoin de notre soutien et vous fournissons tous les outils dont vous avez besoin pour réussir. En savoir plus

PARTAGER LES INFORMATIONS

Incitez vos proches à participer à la campagne en partageant nos publications sur Facebook, Instagram, Twitter et LinkedIn. Vous pouvez aussi utiliser les images de ce site et les avec le hashtag #W4R21 et en nous taguant. Voir les images

 

DECOUVRIR TOUT LE MATERIEL

 

QUELQUES IDEES POUR ORGANISER VOTRE PROPRE MARATHON DES LETTRES 

Renouez le lien social pendant un évènement solidaire. Engagez votre famille, vos ami·e·s ou vos collègues dans cette campagne et invitez-les à un moment de mobilisation partagé.

Quelques idées :

  • L'apéro Write for Rights chez vous
    Proposez à votre famille, ami·e·s ou voisin·e·s une soirée engagée autour d'un verre. Si vous ne voulez et ne pouvez pas rencontrer ces personnes un apéro est aussi possible en visioconférence. 
© Jasmine Baert
  • Une soirée d'écriture des lettres 
    Réservez une table dans votre café préféré et annoncez votre soirée Write for Rights avec une affiche dans l'établissement. C'est aussi une belle occasion de rencontrer d'autres personnes engagées ! Une alternative serait de proposer une soirée à votre association, communité religieuse ou club de sport. Avec un peu de décoration, c'est encore mieux !

Marianne, organisatrice d’un évènement d’écriture de lettres dans une librairie :
« Il a été plus facile d'organiser la soirée d'écriture dans un lieu familier, en l'occurrence le CID, Fraen an Gender, que je fréquente souvent. Il ne faut pas hésiter à solliciter de l'aide. Il y a sûrement d'autres bibliothèques ou librairies susceptibles de vous aider. Bonne chance ! »

  • Le coin militant
    Préparez une table avec les informations sur la campagne, les documents pour l'écriture des lettres, et notre boite aux lettres Write for Rights dans la bibliothèque de votre quartier, la cantine de votre entreprise ou dans le centre culturel de votre commune.. Nous pouvons vous fournir du matériel via un QR code pour une mobilisation sans contact physique.
© Amnesty International
  • Une pause quelque peu différente
    
    Invitez vos collègues à se réunir lors de la pause de midi pour écrire des lettres ensemble. N'hésitez pas à contacter les responsables RSE de votre entreprise pour annoncer votre événement dans la newsletter interne. 

Chantal, organisatrice d’un évènement d’écriture de lettres dans son entreprise 
« Les collègues qui ont participé étaient satisfaits d’avoir pu contribuer à l’action et se sont rendu compte que l’opération n’est pas très consommatrice de temps. Les échanges avec mes collègues sur un sujet autre que notre travail sont un moment de partage et permettent de mieux se connaître. »

  • Le concert (vraiment) engagé
    Vous faites partie d'un groupe de musique ou vous en connaissez un ? Dans un bar ou votre salon, organisez un concert qui attirera encore plus de personnes pour votre marathon des lettres.
  • La projection de film inspirante
    
    Chez vous ou dans un espace plus grand, vous pouvez visionner le documentaire « Agua : la sangre de la Madre Tierra » (L'eau : le sang de la Terre-Mère) pour commencer votre soirée Write for Rights. Ce film de 44 minutes traite de l’histoire des communautés Maya Q'eqchi et de Bernardo Caal, une des personnes pour laquelle nous nous sommes mobilisés lors de la campagne 2021. Il est disponible sur demande en espagnol avec sous-titres anglais par e-mail à activisme@amnesty.lu.

 

LEURS VIES ONT CHANGÉ GRÂCE À VOUS !

Chaque année, de véritables changements surviennent grâce à vos lettres et vos actions. Des personnes injustement emprisonnées sont libérées, des responsables de violences sont traduits en justice, et des détenu·e·s reçoivent un traitement plus humain.

UN PÈRE DE TROIS ENFANTS ET SA FAMILLE VONT ÊTRE RÉUNIS

Germain Rukuki, avait été déclaré coupable de nombreuses charge controuvées et condamné à 32 ans de réclusion au Burundi. Il avait été incarcéré avant d’avoir pu prendre dans ses bras son plus jeune enfant, né quelques semaines seulement après son arrestation, en juillet 2017. Sa famille a fui le pays par crainte de représailles. Le 30 juin 2021, ce défenseur des droits humains et employé d'une ONG a été libéré, notamment grâce aux plus de 400.000 actions ayant appelé à sa libération lors de la campagne Write for Rights 2020. Il a enfin pu retrouver sa famille en Belgique. Pour en savoir plus sur l’histoire de Germain Rukuki, cliquez ici.

© Private
© AFP via Getty Images

UNE MILITANTE LIBÉRÉE EN ARABIE SAOUDITE

Nassima al Sada, militante en faveur de la liberté des femmes, est sortie de prison en juin 2021. Nassima avait été arrêtée en 2018 pour avoir pacifiquement défendu les droits humains. En prison, des gardiens l’avaient rouée de coups et avaient interdit à quiconque – même à son avocat – de lui rendre visite. Des sympathisant·e·s du monde entier lui ont envoyé 777.611 lettres, tweets, cartes et ont signé des pétitions. Le fils de Nassima, Mousa al Sada, est certain que l’attention internationale dont a bénéficié sa mère a contribué à la décision rendue dans le cadre de son affaire, après des années sans évolution, et notamment à sa libération. Nassima fait toujours l’objet d’une interdiction de voyager, ce qui signifie qu’elle ne peut pas quitter l’Arabie saoudite pendant cinq ans. Amnesty continuera de se battre pour la pleine et entière liberté de Nassima.

UN JOURNALISTE ALGÉRIEN LIBÉRÉ

Khaled Drareni a passé 11 mois en prison et est devenu un symbole de la liberté de la presse dont l’Algérie a tant besoin. En mars 2020, Khaled avait été arrêté alors qu’il couvrait une manifestation pacifique. Il avait été poursuivi pour incitation à un rassemblement non armé et atteinte à l’intégrité du territoire national. Il a ensuite été condamné à trois ans d’emprisonnement alors qu’il faisait simplement son travail de journaliste. Grâce à l’attention qu’a suscité la campagne et grâce à la très forte mobilisation des militant·e·s, Khaled a été libéré le 19 février 2021. Il fait toujours l’objet de poursuites. Nous n’arrêterons pas de nous battre tant que ces poursuites n’auront pas été abandonnées.

© AFP via Getty Images

© ANZORC

Si vous doutez encore du fait que vos mots peuvent changer les choses, Jani Silva, défenseure colombienne de l’environnement, peut vous assurer qu’ils le peuvent. La courageuse opposition de Jani à la pollution environnementale et aux atteintes aux droits humains a eu des conséquences effrayantes. Elle a été suivie, visée par des actes d’intimidation et menacée de mort. Après la campagne Write for Rights 2020, Jani a déclaré :

« Je suis tellement reconnaissante pour les lettres. Du fond du cœur, je peux dire que cette campagne m’a permis de rester en vie. C’est ce qui les a empêchés de me tuer, parce qu’ils savent que vous êtes là. »

VOUS AUSSI, VOUS POUVEZ CHANGER DES VIES !

Vous avez une question, vous souhaitez organiser un événement Write for Rights ou vous souhaitez nous contacter ? 
Envoyez un e-mail à activisme@amnesty.lu

 

Amnesty International Luxembourg

23 rue des Etats-Unis, L-1477 Luxembourg
www.amnesty.lu
Suivez nous sur : Facebook I Twitter I Instagram
Inscrivez-vous à notre newsletter

Politique de confidentialité